Storytelling & Design d'information

Storytelling & Design d'information
B05e0837ac53bcee9b5f04eb5de16c93

 

Scénariser un thème, un patrimoine

par un concept

Formée au storytelling à l'université, FUN IN MUSEUM aime raconter des histoires et immerger le public dans un univers grâce à l'interactivité, l'innovation, le design, l'art, l'insolite.

Notre laboratoire créatif construit toujours les projets autour d'un concept original, inédit et surprenant, qui puisse offrir au visiteur une expérience à la fois pédagogique, sensorielle et émotionnelle.
 

Ainsi, notre plus-value est de surprendre et de créer des expériences où fond (discours, messages, objectifs pédagogiques) et forme (scénographie, design, médiation) s'imbriquent.

Tout a alors plus de sens, de force et d'originalité ! Le public vit une expérience complète et unique en ce lieu, sur ce thème.

 

Pourquoi opter pour le storytelling ?

Storytelling VS Corporate speak

 

1. L'emploi du storytelling captive le public et évite l'ennui.

2. Il privilégie les images, les métaphores, les comparaisons pour favoriser la conpréhension. Exit le jargon et les sygles que beaucoup ne comprennent pas !

3. Il favorise l'ouverture vers l'extérieur et la mise en perspective. Il permet de "sortir du cadre".

4. Le discours ne se résume pas à une addition de mots : c'est une narration, il raconte une histoire.

5. Il privilégie l'anecdote à l'information pure.

6. Il parle de héros et humanise le récit. Le discours n'est pas robotisé et froid.

7. Il préfère le divertissement et le plaisir des publics à la démarche strictement commerciale.

8. Il favorise le caractère facsinant des choses à leur aspect maussade et enuyeux.

9. Il cherche à toucher le visiteur émotionnellement, à le secouer.

10. Il donne de la texture au récit, rythme les messages : l discours n'est pas lisse.

12. Le public n'est pas passif mais actif : il est inclus au discours comme un réél interlocuteur, et non une marionnette.

13. Le storytelling promet un voyage agité, une aventure surprenante, et non une croisière sans encombre, ennuyeuse, au calme plat.

 

Mais le concept et le storytelling doivent faire sens

La mise en récit n'est jamais gratuite : ils font sens pour tous (élus, acteurs territoriaux, habitants...) et se définissent avec l'ensemble de l'équipe-projet (scénographe, expert numérique, référents scientifiques...).

Tout le parcours est ensuite scénarisé à partir du fil conducteur proposé, toujours validé par le commanditaire.

 

Lier le fond et la forme...

Penser muséographie et scénographie en même temps

Notre équipe aime alors intervenir sur le fond et la forme afin de créer des projets cohérents qui possèdent "une signature" : celle du commanditaire, de ce qu'il souhaite exprimer et faire ressentir à son public.

Au-delà des messages scientifiques à définir avec les experts, nous orientons et nous définissons aussi les éléments formels en concertation avec les membres de l'équipe-projet : scénographie, design, ergonomie, matériaux, couleurs, graphisme, technicité...

Plans, croquis et échantillons interviennent dès l'amont du projet pour préciser les choix et "parler concret" dès le pré-programme muséographique.

Schémas,  cartes mentales (mind maps) et planches tendance illustrent le concept.

 

Quelques concepts et trames narratives

Le concept oriente l'histoire racontée et le choix des thèmes à aborder dans le parcours de visite.

Il se décline ensuite par touche de manière plus ou moins visible (ou assumée ?) dans la scénographie dans les choix esthétiques : formes, graphisme, éclairage, matières, couleurs, etc.

Exemple :

"Les pierres qui marchent" dans une maison des mégalithes


- Muséographie : parcours thématique qui reproduit l'expérience de déambulation sur le site archéologique, renvoie aux liens entre l'Homme et la pierre, au caractère artistique et anthropomorphique des mégalithes, humanisation du discours et du patrimoine

 

- Scénographie : entre autres le choix de formes verticales, répétitives et placées en rythme, assemblages et modules imbriqués, jeux d'échelles, caractère sculptural, colorimétrie minérale, éclairage en ombres chinoises et anthropomorphiques en lien avec le mégalithisme (spiritualité, formes...), visiteur participatif qui "mime" les pierres et interagit avec elles...

 

D'autres concepts développés... et bientôt le vôtre !

- "Grow up !" pour un circuit touristique sur une ville nouvelle

- "Explore(z) une cité perdue" dans un musée archéologique

- "Murmur(e)" dans une abbaye