Centre d'interprétation 14-18 à Montreuil-sur-mer (62)

Montreuil

 

Exposition permanente

2013-2014

Maître d'ouvrage : Ville de Montreuil-sur-mer (62)

Surface : 650 m²

Montant de l'étude : NC

Chez Présence : Claire Casedas, muséographe-scénographe du projet

 

Missions :

- Recherches documentaires et historiques

- Défintion des espaces fonctionnels du futur centre et de l'offre de visite générale, postionnement stratégique

- Définition du storytelling et du concept de l'exposition

- Programmation muséo-scénographique

- Expertise multimédias

- Animation du Comité scientifique international

 

Attentes du maître d'ouvrage :

Lieu d’accueil du Haut Quartier Général à partir de 1916, la ville de Montreuil-sur-mer s’est associée à l’Expeditionary Trust pour la création d’un centre d’interprétation sur la présence de l’Empire britannique pendant la Grande Guerre, dans l’ancien hôtel particulier Loysel Le Gaucher près de la citadelle.

Malheureusement, en 2014 la mairie décide d'enterrer le projet pour le Centenaire. Aujourd'hui, ce sont des appartements de luxe qui ont investi l'ancienne demeure historique.

 

Un équipement sur l’arrière-front et les civils

Par le biais d’une exposition permanente d’environ 300 m², le public découvrira dans cet équipement les coulisses du GHQ, centre logistique et décisionnel du front de l’Ouest où toute la guerre se décide notamment avec le plus controversé des généraux britanniques, Douglas Haig. C’est la vie montreuilloise qui en est définitivement transformée où civils et militaires vivront ensemble à l’arrière-front.

La scénographie prend place dans un ancien hôtel particulier du 18e siècle classé MH. Elle mixte collections, espaces d’évocation, dispositifs pédagogiques et multimédias. L’exposition a été étudiée pour être particulièrement adaptée aux visites scolaires et de groupe.

L'expérience de visite et la scénographie ont été pensées pour évoquer indirectement la mosaïque de contrastes de la vie montreuilloise ballottée par la "Friendly Invasion" et par le caractère humain de cet épidode historique. Les anciennes moulures et le cachet des lieux sont préservés pour leur conférer un caractère "habité" et cosy : des gobos lumineux viennent animer l'espace, le graphisme se transforme en tapisserie, les placards deviennent des vitrines... Les notions de mosaïque, liens, contrastes et ballottement, influencent les volumes, la lumière et les outils de médiation (jeux de comparaison, etc.).